Au bout du suspens, le Bayern a été sacré champion d’Allemagne lors de la dernière journée.

Une nouvelle fois couronné, le Bayern a vécu une drôle de saison 2018/2019. Chahuté par son rival de toujours le Borussia Dortmund, le duel aura focalisé toutes les attentions tout au long de cette année. Toutefois, ces deux clubs ne sont pas les seuls à avoir marqué le championnat. On fait le point, on fait le tri, c’est parti pour le récap’ !

Un départ en fanfare

Après la victoire en Supercoupe d’Allemagne, beaucoup voyaient le Bayern caracoler très rapidement en tête de la Bundesliga. Pris à la gorge rapidement par un Borussia Dortmund pratiquant un football alléchant malgré un changement d’entraîneur (Lucien Favre), le Bayern Münich vieillissant version Niko Kovac laissa petit à petit des forces dans la bataille. Coman, Tolisso, James, Thiago… les cadres du géant bavarois ont rapidement été mis sur le carreau lors de rencontre devenues de plus en plus complexes à aborder pour le géant bavarois : Hoffenheim et Bayern Leverkusen entre autres. Naturellement, le BvB s’est installé comme la saison précédente en tête d’une Bundesliga qu’il n’a plus remporté depuis 2012. Grâce notamment à la fougue du petit prodige Jadson Sancho, d’un milieu solide Delaney/Witsel et du duo d’amis retrouvés Reus / Götze.

Un mois de Novembre chaotique pour un hiver en alerte rouge

En difficulté en championnat mais aussi en Ligue des Champion, Niko Kovac se retrouve confronté à une crise et aux contestations en interne de la part de certains cadres. Les succès de Heynckes ayant trop longtemps été l’arbre qui cachait la forêt, Uli Hoeness et Karl Heinz Rummenige doivent reconnaître leurs échecs en matière de politique de recrutement et enfin accepter ce qui saute aux yeux de tous : l’équipe est en fin de cycle. Bousculé lors de l’Assemblée Générale du club, Uli Hoeness n’a d’autre choix que de revoir les ambitions sur la scène européenne, se concentrer sur la Bundesliga et prévoir l’été 2019 avec la reconstruction d’une équipe et enfin, des investissements en adéquation avec la réalité du marché.

Jadon Sancho a été élu révélation de l’année.

Pendant ce temps, le Borussia scintille sur la scène nationale en étant toujours aussi séduisant offensivement et surtout avec un Reus pour une fois épargné par les blessures. Victorieux du 1er Klassicker de la saison (3-2), le Borussia domine son sujet. En parallèle, d’autres clubs se plaisent à jouer les outsiders et même à aller chahuter eux-aussi un Bayern en totale déliquescence : Hoffenheim, Mönchengladbach, Bayern Leverkusen, Red Bull Leipzig et enfin l’Eintracht Frankfort. Ces équipes, avec leurs forces respectives, permettent également d’avoir une Bundesliga attrayante et d’attirer les regards des autres grosses écuries européennes et plus particulièrement sur les joueurs suivants : Rebic, Jovic, Werner, Havertz. Car oui, la Bundesliga est aussi un vivier de talents.

Toutefois, pendant que certaines étoiles brillent, d’autres se meurent lentement, surement, dans une longue et triste agonie. C’est le cas des historiques clubs de Stuttgart, Hannover 96 et même Nuremberg.

L’énigme Schalke 04

A chaque saison de Bundesliga son géant qui piétine. En cette saison 2018/19, c’est Schalke 04 qui déçoit. Empêtré dans une politique sportive opaque, le dauphin 2017/18 n’aura assuré sa place en Bundesliga qu’au dernier match de la saison. De quoi laisser perplexe vu la jeunesse, la qualité mais aussi l’expérience de l’effectif : Breel Embolo, Sébastian Rudy, Alexander Nübel, Daniel Caligiuri… Toutefois, le club de la Ruhr aura été, malgré son classement, un acteur important de cette Bundesliga en battant son voisin Dortmund dans le célèbre derby de la Ruhr, une victoire décisive dans la course au titre.

Le Bayern Munich a atomisé le Borussia Dortmund 5-0 lors du Klassiker retour.

Rien ne sert de courir ? Vraiment ?

Si le départ en fanfare de Dortmund lui a permis de dominer la Bundesliga pendant presque les trois-quarts de la saison, c’est bien une nouvelle fois le Bayern Münich qui s’octroie le titre au terme de la dernière journée. C’est donc bien en tortue que les Bavarois s’adjugent cette année son 29ème titre en championnat, le 7ème d’affilée. La tortue dans son marathon aura toutefois longtemps couru derrière le lièvre Dortmund. Ce Bayern aura surtout su faire parler l’expérience et le panache avec parcimonie oui, mais sur des rencontres capitales comme le Klassiker retour (5-0) et la dernière journée face à l’Eintracht Frankfort (5-1). Les bavarois auront été secoués, distancés, critiqués… mais auront malgré tout, toujours avancé.

Cette saison 2018/19 a donc sacré une fois de plus le Rekordmeister. Toutefois, ce titre anecdotique dans les chiffres marquera la fin d’une génération bavaroise, l’avènement d’une nouvelle équipe et l’affirmation du Borussia Dortmund plus que jamais comme un candidat ambitieux et un prétendant au titre. En bas du classement, c’est par la petite porte que descendent Hannover 96 et Stuttgart. Bon dernier, Nuremberg aura lutté de manière acharnée pour se sauver. Que retenir ? Si à l’arrivée on retrouve encore le Bayern, cette saison fut l’une des plus passionnantes de ces dernières années. Suspens, jeu attrayant et émergence de talents, on ne peut qu’espérer que la saison suivante soit du même acabit ! Avec un Bayern en reconstruction, un BvB ambitieux mais aussi des outsiders en progression. Vivement la saison prochaine !


Le petit + :

Vous pouvez suivre notre partenaire Pack’mas Minga – Chronique de passionnés pour les passionnés sur les réseaux sociaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.