Le 7 juin, la France débutera sa Coupe du Monde contre la corée du Sud et aura à cœur d’imiter son homologue masculin.

La Coupe du Monde féminine arrive à grand pas. Corinne Diacre, la sélectionneuse de l’Equipe de France, a constitué son groupe de vingt-trois joueuses. Le match d’ouverture opposera les Bleues à la Corée du Sud, le 7 juin prochain au Parc des Princes. En attendant le coup d’envoi, Sport’s House vous propose de découvrir les six milieux sélectionnées.

⇒ Charlotte Bilbault : Paris FC, 16 sélections

Auteure de son premier but le 4 mars dernier contre l’Uruguay, Charlotte Bilbault compte bien réitérer cela durant le Mondial.

Charlotte Bilbault est née le 5 juin 1990 à Saint-Doulchard (Cher). A 28 ans, elle est la marraine du C’Chartres Football et de l’école de football féminine du Club Sportif de Bessay. C’est à 5 ans qu’elle se découvre une passion pour le football. Elle accompagnait alors son père au club de Vignoux-sur-Barangeon. Rapidement, elle s’entraîne avec les garçons de son âge. En 2010, elle rejoint le Montpellier HSC, équipe sacrée Championne de France en 2012-2013, et sept ans plus tard le Paris FC, où elle évolue toujours. Le 4 mars dernier, elle a inscrit son premier but en sélection avec les Bleues, à l’occasion de la victoire 6-0 face à l’Uruguay.

⇒ Elise Bussaglia : Dijon FCO, 188 sélections

Actuellement au Dijon FC0, Elise Bussaglia est la joueuse la plus capée en Equipe de France.

Elise Bussaglia est née le 24 septembre 1985 à Sedan (Ardennes). Enfant, elle découvre le football en accompagnant son père et ses frères sur les stades. Ses premiers pas se font avec les garçons du club de Flize. En 2004, elle rejoint Juvisy. C’est avec ce club qu’elle remporte un Challenge de France et un titre de Championne de France. Trois ans plus tard, elle est transférée à Montpellier, gagne un Challenge de France et qualifie l’équipe pour la Ligue des Champions. Sous les couleurs du PSG, qu’elle a rejoint en 2009, elle remporte le 22 mai 2011 le trophée de la meilleure joueuse de l’année. Après être passée par l’Olympique lyonnais et le FC Barcelone, elle est désormais au Dijon FCO. Du haut de ses 187 sélections, Elise Bussaglia est la taulière des Bleues avec en prime 30 buts. Cette Coupe du monde est sa dernière compétition.

⇒ Grace Geyoro : Paris Saint-Germain, 22 sélections

Vice championne de France avec le PSG, Grace Geyoro a déjà 21 sélections à 21 ans.

Grace Geyoro est née le 2 juillet 1997 à Kolwezi, en République démocratique du Congo. Son frère, de trois ans son aîné, l’a initié au football. Enfants, ils étaient inséparables et elle jouait au football avec ses amis à lui. A 7 ans, elle s’inscrit dans un club. Quatorze ans plus tard, à 21 ans, la joueuse totalise huit sélections et une place de vice-championne du monde 2016 avec les U20 France. En 2012, elle a suivi le parcours junior du Paris Saint-Germain avant de rejoindre le club en parcours professionnel en 2014. En 2017, elle a participé à l’Euro. A 21 ans, la Parisienne représente l’avenir du football français, avec déjà 21 sélections en Equipe de France.

⇒ Amandine Henry : Olympique lyonnais, 83 sélections

La Capitaine des Bleues sort d’une saison pleine avec ses compatriotes de l’Olympique lyonnais.

Amandine Henry est née le 28 septembre 1989 à Lille (Nord). A l’âge de 5 ans, elle s’inscrit en club. Cinq ans plus tard, l’entrée d’un club lillois lui est refusée parce qu’elle est une fille. Elle évolue donc, jusqu’à ses 12 ans, en équipe mixte. A 15 ans, elle entre au FCF Hénin-Beaumont et inscrit 11 buts en vingt matchs. Trois ans plus tard, elle rejoint l’Olympique lyonnais. C’est avec ce club qu’elle obtient 9 titres de championne de France, 5 victoires en Coupe de France et 3 Ligue des champions, entre 2008 et 2016. 7ème au Ballon d’Or cette année, elle est depuis 2017 la capitaine des Bleues.

⇒ Maéva Clemaron : FC Fleury91, 4 sélections

Maéva Clemaron, ici avec le FC Fleury, l’architecte de l’Equipe de France féminine.

 

Maéva Clemaron est née le 10 novembre 1992 à Vienne (Isère). Formée à Lyon en sport-études pendant une année, elle rejoint rapidement l’AS Saint-Etienne. A seulement 16 ans, elle joue ses premiers matchs en D1 et participe à 10 rencontres. En 2011, son équipe remporte la Coupe de France. En 2018, elle rejoint pour la première fois les Bleues et inscrit son premier but contre l’Uruguay (6-0). Que cela soit à l’AS Saint-Etienne (2008-2017) ou au FC Fleury 91 depuis 2017, Maéva Clemaron évolue en tant que semi-professionnelle. En effet, en parallèle de sa carrière de footballeuse, elle a suivi six ans d’études à l’école nationale supérieure d’architecture de Saint-Etienne (ENSASE). Depuis qu’elle a obtenu son diplôme, en 2017, elle est auto-entrepreneuse dans cette discipline.

⇒ Gaëtane Thiney : Paris FC, 156 sélections

Pilier de la sélection, Gaëtane Thiney est la seconde buteuse de l’Equipe de France avec 58 buts.

Gaëtane Thiney est née le 28 octobre 1985 à Troyes (Aube). Après un parcours junior à l’ASS Brienne-le-Château (1990-1998) et à Saint-Memmie Olympique (1998-2000), elle commence son parcours professionnel au Saint-Memmie Olympique (2000-2006). C’est avec l’US Compiègne CO (2006-2008) qu’elle inscrit 20 buts en 18 matchs de 2ème division et termine meilleure buteuse de son groupe. Depuis 2008, elle évolue au Paris FC. Avec ses 58 buts en équipe de France, elle est la quatrième meilleure buteuse de l’histoire des Bleues. Elle a également participé à la demi-finale du Mondial 2010. En parallèle de sa carrière sportive, elle est conseillère technique nationale de la Fédération française de Football (FFF), chargée du développement des pratiques du football chez les jeunes. Elle est également marraine de l’association Team Léo du souffle pour Léonie et ses amis, qui a pour but de lutter contre la mucoviscidose.

Victoire Panouillet


Découvrez également :

LES GARDIENNES

LES DÉFENSEURES

LES ATTAQUANTES

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.