Dwight Howard va t-il être le sauveur des Wizards ou le loup dans la bergerie ?

La défense au sein de la capitale se précise. Non, Donald Trump n’a pas acheté 40 “Mirage 2000” à la France. Ce sont les Wizards qui réalisent un joli coup avec la signature de Dwight Howard pour un an et 5,3 millions de Dollars. Après avoir négocié son buyout* avec les Nets, Superman va connaître la sixième franchise de sa carrière en renforçant le secteur intérieur de Washington.

Petite accalmie dans la guerre de la Free Agency. Non, Chris Paul n’a pas signé aux Lakers, Delonte West n’a pas non plus fait pas son retour à Boston, soyez soulagés. Par contre, Dwight Howard a bien signé à Washington et ça c’est une chouette nouvelle.

Superman au secours de Washington

Tout juste envoyé à Brooklin, Dwight Howard a bien géré son affaire et a signé en tant qu’agent libre dans le club de la capitale via la Mid Level Exception**. Avec le départ du Golgoth polonais Marcin Gortat pour les clippers, la raquette de Washington semblait bien légère. C’est désormais acté, D12 vient voler au secours de Ian Mahinmi et Jason Smith, bien esseulés dans la raquette. On sait très bien de quoi est capable Howard quand il le veut bien. Elu trois fois meilleur défenseur de la ligue et auteur de 16,6 points, 12,5 rebonds et 1,6 contres cette saison à Charlotte, le pivot de 32 ans entend bien réitérer sa performance. Et pourquoi pas chercher un petit quelque chose en Playoffs ? On ne sait jamais sur un malentendu, ça peut marcher. Plus qu’un apport, c’est un soutien massif que va apporter Dwight Howard à Washington. Seul sa présence dans la peinture permet de dissuader les plus téméraires. D’autant plus que les Wizards en attaque c’est flashy ; en défense, c’est plutôt Happy Hours dans un bar de Valenciennes à 10h du matin. L’équipe de Scott Brooks a obtenu pile-poil le joueur dont elle avait besoin. Un Big Man qui peut apporter son physique et son expérience à une franchise en mal de

Sauf que… On en parlait avec l’équipe des Lakers et comment Luke Walton allait gérer les caractères bien trempés de ses nouveaux arrivants. Beh là c’est un peu la même panade avec John Wall, Markieff Morris et maintenant D12. On connaît le garçon, aussi précieux que tête à claques pour une équipe. Le gendre parfait un jour et l’ex-boyfriend le lendemain qu’on traite de con. Pas étonnant que ce soit la sixième franchise de sa carrière. On pense surtout à Scott Brooks qui va rentrer du boulot chaque soir avec des touffes de cheveux entre les doigts. Après tout, si l’alchimie est là, Washington va devenir un sérieux poil à gratter dans la Conférence Est et en inquiéter plus d’un.

Avec une carrière en déclin depuis ses années fastes à Orlando (et une finale NBA en 2009), Dwight Howard est la bonne pioche de cet été. Espérons en tout cas pour lui que ce ne soit pas le même fiasco qu’il avait subi aux Lakers lors de la saison 2012-13. Sinon Superman pourra chercher une autre franchise, celle d’où il vient, Krypton.

*Buyout : rachat de contrat
**Mid-Level Exception : c’est l’une des plus utilisées, appelée MLE. Elle permet de signer un ou plusieurs free agents en étant au-dessus du salary cap, mais ne peut être utilisé qu’une fois par an (contrairement aux Bird Exceptions). Son montant dépend de la situation financière de l’équipe (Source : basket-infos)

Mathieu Berujeau

Total
3
Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.