Les Girondins de Bordeaux fêtant leur 6ème titre devant leur public.

Le 30 mai 2009, en remportant son match face à Caen (0-1), les girondins de Bordeaux deviennent champion de France pour la 6ème fois de son histoire. Dix ans après leur dernier titre, mettant fin à sept ans de règne de l’Olympique lyonnais.

On croirait parler d’un autre temps. Les images ont pris un coup de vieux mais elles ne sont pas en noir et blanc. Certes c’est une autre époque, pas encore de Qataris et de transferts mirobolants. Après une décennie qui a vu les Bordelais trois fois champions de France (1984, 1985 et 1987) puis un nouveau titre en 1999, les Girondins renouent avec le succès dix saisons plus tard, avec à leur tête Laurent Blanc, engagé en 2007 en remplacement de Ricardo. Le technicien français offre à son club une dernière saison magique.

Deux trophées en guise d’apéro

La saison démarre de la meilleure des manières. Ayant gagné la Coupe de France la saison précédente, Bordeaux affronte le tenant du titre, l’Olympique lyonnais, lors du trophée des champions. Le 2 août 2008, vainqueurs au tirs au but, les Girondins s’adjugent leur premier trophée. Engagés dans quatre compétitions, les hommes de “Lolo White” vont se heurter à l’implacable Ligue des champions et ainsi perdre leurs deux première rencontres à Chelsea (4-0) puis contre Rome (1-3). Malgré deux belles performances face à Cluj, Bordeaux ne parvient pas à se qualifier pour les phases finales, finissant 3ème du groupe derrière la Louve et les Blues. Reversés en Coupe de l’UEFA en février 2009, Galatasaray mettra rapidement fin aux espoirs européens girondins.

Sur la scène hexagonale, le club bordelais subit un revers dès les 32èmes de finale de la Coupe de France, éliminé par Saint-Etienne (0-1). Mais les coéquipiers d’Ulrich Ramé réalisent un formidable parcours en Coupe de la Ligue, sortant respectivement Guingamp (4-2), Châteauroux (2-1) puis le PSG (0-3). En finale, le 25 avril 2009, Bordeaux affronte la modeste équipe de Vannes, pour sa première participation à la compétition, et tombeuse de l’OGC Nice au tour précédent. Les hommes du « Président » ne font pas de détail et atomisent les Bretons 4-0 grâce à des buts de Wendel, Planus, Gouffran et Gourcuff. A la lutte pour le titre de Champion de France, les Girondins de Bordeaux vont maintenir le suspens jusqu’à la dernière journée.

Bordeaux et Yoann Gourcuff ont ravi leurs supporters cette saison là.

Le 6ème titre l’ère girondine

Lors de la saison 2007-2008, les joueurs au célèbre scapulaire prennent la seconde place, tout comme en 2005-06, derrière l’insatiable équipe de Lyon. L’heure de la revanche a sonné et Bordeaux met alors un point d’honneur à détrôner les Gones dans leur compétition fétiche. 7ème dès la fin du mois de Septembre, les Aquitains ont tout de même le mérite de conserver leur incivilité à domicile face à l’Olympique de Marseille pour la 31ème année.

Grâce à un mois d’octobre parfaitement maîtrisé, prenant 10 points sur 12 en championnat, Bordeaux pointe à la deuxième position et ne subit aucune défaite lors des 7 matchs qu’il joue toutes compétitions confondues. Mais les vérités du jour sont rarement celles du lendemain. Yoann Gourcuff et ses coéquipiers sont dominés par l’OL à Gerland le 16 novembre (2-1) et enchainent les mauvais résultats. Ils renouent avec la victoire en décembre et s’offrent 5 victoires de rang, en dépit de leur élimination en Coupe de France le 3 janvier.

Même à la Fac, le t-shirt du titre est devenu un must have.

A la lutte avec Lyon et Marseille pour le titre, les pensionnaires de l’ex-stade Chaban-Delmas et les phocéens vont se livrer bataille jusqu’au bout. Opposés à Caen pour le compte de la 38ème journée, les Bordelais ont les cartes entre leurs mains. A la 48ème minute, Yoann Gourcuff sert parfaitement Benoit Tremoulinas sur le flanc gauche. Le jeune défenseur de 23 ans centre au premier poteau pour Yoan Gouffran qui place une tête sous la barre et offre le titre aux Girondins. Ces derniers concluent ainsi leur exercice avec 11 succès consécutifs et terminent la saison comme ils l’avaient commencé, par une victoire sur les Normands. La victoire de l’OM contre Rennes (4-0) est anecdotique. Bordeaux remporte le championnat avec 80 points et Laurent blanc est sacré dès sa deuxième saison d’entraineur. Avec 13 réalisations chacun, Marouane Chamakh et Fernando Cavenaghi sont les meilleurs buteurs du club, loin derrière les 24 buts de Pierre-André Gignac, à l’époque à Toulouse.

Le titre de 2009 restera le grand fait d’armes des Girondins de Bordeaux, mettant un terme à l’hégémonie lyonnaise. Dauphin également en 1999, L’Olympique de Marseille prendra sa revanche la saison suivante en remportant son 9ème championnat de France. Bordeaux soulèvera une nouvelle fois le Trophée des Champions en juillet 2009, puis réussira une saison 2012-13 pleine avec une Coupe de France et un 8ème de finales de C3. Depuis, les Girondins enchaînent des résultats inégaux, s’inclinant progressivement devant les grosses cylindrées du football français.

Mathieu Berujeau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.