La vice-championne d’Europe 2018 travaille d’arrache pied pour accomplir son rêve sportif : les JO 2020 de Tokyo du 24 juillet au 9 août avec pour objectifs 83kgs à l’arraché et 105kgs à l’épaulé-jeté.

Pour y parvenir, Anaïs Michel a signé un Contrat d’Aménagement de l’Emploi (CAE) d’un an à l’INSEP. Une institut qu’elle a intégré le 14 septembre dernier. Grâce à ce dispositif, elle peut aborder ses 2 entrainements journaliers le plus sereinement possible. À en voir ses dernières stories instagram, l’athlète commence d’ores et déjà sa préparation au pays du soleil levant pour les « Test event » aux côtés d’Anthony Coullet et Israël Kaikilekofe pour les Pacific Games.


Vous aussi suivez ses aventures via @anaismichelwl, d’ailleurs un article de sa biographie pourrait vous intéresser ? Faites-nous en part en commentaire !

Manon Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.