L’haltérophilie regorge de vertus insoupçonnées pour notre santé. Entre autres, ce sport prévient la sédentarisation et la vieillesse. Et oui, ça arrive même aux plus chanceux !

La sédentarisation qu’est-ce que c’est ? C’est la position assise prolongée au quotidien. Notre cage thoracique se ferme, nos épaules basculent en avant et la colonne vertébrale également. Cette mauvaise habitude est à l’origine de nos maux de dos et n’arrange pas la scoliose. Ce sont également nos déplacements à pied que nous avons remplacé par nos voitures. Finalement, nous nous offrons peu de chance de conserver notre musculature naturelle. Le rôle de l’haltérophilie dans cette situation est, d’une part, de remuscler notre corps dans sa globalité et surtout : nos LOMBAIRES ! Ces muscles contribuent au maintien de la colonne vertébrale, par conséquent, plus nous aurons un dos musclé, plus notre colonne sera soutenue, moins nous aurons de risque d’avoir mal au dos.

D’autre part, en tant qu’excellente école de la vie nous allons corriger notre posture (éducation posturale). En effet lors d’un arraché, nous soulevons la barre à partir du sol vers le haut. À la phase d’extension, la cage thoracique s’ouvre et les épaules sont contractées vers l’arrière. À la réception, nous conservons cette ouverture et gainons tous nos muscles stabilisateurs pour garder la barre au-dessus de notre tête. Enfin, l’haltérophilie soulage les douleurs articulaires liées au vieillissement. En effet avec l’âge nous perdons en mobilité. On se « rouille ». Or, la pratique se veut d’améliorer considérablement notre mobilité. Tout simplement, cela renforce nos muscles mais aussi nos articulations, et les mouvements poussent l’amplitude de nos articulations à l’extrême. De plus, nous conservons plus longtemps notre explosivité et notre force, très utile pour se rattraper lors d’une chute, cause principale des blessures mortelles et non mortelles chez nos séniors.

En plus d’être un atout de taille pour votre summer body, l’haltérophilie vous évitera des douleurs inutiles et de futurs soucis de santé.

Manon Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.