Le 13 juillet 2007, Salim Sdiri reçoit un javelot dans le dos alors qu’il vient d’achever son concours de saut en longueur.

Plusieurs sportifs de haut niveau ont vu leur carrière ou leur vie basculer suite à un accident ou à une maladie. Malgré ces aléas de la vie, ces derniers ont su revenir au top niveau de leur discipline. L’idée n’est pas ici de traiter les blessures « classiques » des sportifs, malgré le fait qu’elles soient très douloureuses et handicapantes, mais plutôt de rendre hommage à des personnes qui ont su trouver la force pour se soigner et se reconstruire suite à des événements dramatiques. Petit tour d’horizon de ces athlètes qui forcent notre respect.

Niki Lauda, le retour des flammes

Le pilote de F1 Niki Lauda revient de loin. Le 1er août 1976, Niki Lauda est victime d’un violent accident de voiture. A près de 200 km/h, sa Ferrari rebondit sur une butte, retombe sur la piste et est alors percutée par deux autres voitures. Sa voiture prend feu mais le pilote autrichien est sauvé grâce à trois autres pilotes qui réussissent à l’extraire des flammes. Victime d’importantes blessures au visage et souffrant de graves difficultés respiratoires, la carrière de Niki Lauda semble s’être arrêtée. Il est pourtant de retour quelques semaines plus tard sur le circuit de Monza, en Italie. Niki Lauda sera même sacré champion du monde de F1 dès l’année suivante.

Eric Abidal avait la “foie”

L’international français de football Eric Abidal a connu une carrière prolifique, que ce soit à Lyon ou à Barcelone. Mais tout aurait pu basculer en mars 2011 lorsque le FC Barcelone annonce qu’Eric Abidal, alors âgé de trente ans, souffre d’une tumeur au foie et doit être opéré. De retour sur les terrains moins de deux mois plus tard, Abidal rechute en mars 2012 et doit subir une greffe du foie. Il obtient le feu vert des médecins pour pouvoir rejouer au foot et effectuer son come-back en décembre 2012. Eric Abidal prendra sa retraite en décembre 2014.

Fabien Lemoine, briseur de rein

Pur produit du centre de formation de Rennes, la carrière du footballeur Fabien Lemoine bascule le 14 août 2010 lors d’une rencontre entre le Stade Rennais et Nancy. Percuté en pleine extension par le genou d’un adversaire, il est évacué vers l’hôpital de Nancy où l’on constate qu’il est victime d’un éclatement du rein droit. Cinq jours plus tard, il subit l’ablation de son rein. Après plusieurs mois de convalescence, Fabien Lemoine fait son retour en Ligue 1, le 18 décembre 2010, pour y disputer moins de cinq minutes, juste le temps de délivrer une passe décisive sur corner. Une renaissance pour celui qui aura néanmoins du mal à retrouver sa place de titulaire dans le 11 rennais avant son départ pour Saint-Etienne.

Fabien Lemoine au sol après un choc terrible.

Aries Merritt, une médaille mondiale avant la transplantation d’un rein

Atteint d’une maladie génétique rare au niveau des reins, qui ne fonctionnent qu’à moins de 20%, Aries Merritt coure la finale des Championnats du monde à Pékin le 28 août 2015 (qu’il finit à la troisième place) en sachant qu’il doit subir une transplantation du rein de sa sœur le 1er septembre ! Il effectue son come-back le 6 février 2016 mais avoue quelques semaines plus tard avoir été opéré une seconde fois du rein en raison d’un hématome. En 2017, il remporte deux meetings et se classe 5ème lors des Championnats du monde de Londres en août de la même année.

Salim Sdiri, le javelot de trop

La mésaventure qui est arrivée au sauteur en longueur français Salim Sdiri est peu commune. Le vendredi 13 juillet 2007, alors qu’il vient de finir 4ème de son concours et qu’il se trouve en bord de piste, le français est atteint dans le dos par le javelot du finlandais Tero Pitkämäki. Sdiri est transporté en urgence à la polyclinique de Rome où le bilan révèle que son rein droit et son foie ont été légèrement endommagés par le javelot. En effet, ce dernier a pénétré son corps sur une dizaine de centimètres. Très en colère contre le finlandais qui n’est pas venu le voir, Salim Sdiri mettra sept mois avant de revenir à la compétition et réussir à décrocher sa sélection pour les Jeux Olympiques de Pékin en 2008.

Hermann Maier, la jambe indestructible

Le skieur autrichien n’est plus à présenter. Avec 54 victoires en Coupe du Monde et 4 médailles olympiques, “Herminator”a connu une carrière remplie de succès. Tout aurait cependant pu s’arrêter en 2001 suite à un grave accident de moto et une fracture ouverte de la jambe droite. Opéré pendant plus de sept heures à l’hôpital de Salzbourg, l’Autrichien semble perdu pour le sport et on entend même parler d’amputation en cas d’infection. C’était sans compter sur le tempérament de guerrier du skieur âgé alors de 28 ans qui, après deux ans de convalescence, retrouve les pistes en 2003 et s’impose lors du Super-G de Kitzbühel seulement deux semaines après! Il prendra sa retraite en 2009 à l’âge de 36 ans.

Hermann Maier en plein déséquilibre à Naganoen 1998.

Rony Turiaf, c’est l’aorte qui coince

La fête a failli tourner au cauchemar pour le basketteur français Rony Turiaf. Drafté par les Lakers pour évoluer en NBA en 2005, les médecins lui diagnostiquent une malformation de l’aorte lors de sa visite médicale.  Un coup dur pour le français qui doit subir une intervention à cœur ouvert qui durera plus de huit heures. Mais c’était sans compter sur la force mentale et physique du français qui, après six mois de rééducation, dispute son premier match avec les Lakers en février 2006.

Alberto Contador plus fort que le coma

La carrière cycliste d’Alberto Contador n’a pas été un long fleuve tranquille. En mai 2004, alors qu’il participe à une course, l’Espagnol tombe et est pris de convulsions. Transporté à l’hôpital avec une fracture de la mâchoire, il lui est diagnostiqué un anévrisme cérébral. Il devra donc être opéré d’un œdème pour lui extraire un caillot de sang du cerveau, le tout en étant dans le coma durant trois semaines. Cela ne l’empêchera de réaliser une grande carrière, malgré une suspension de deux ans pour dopage, où son tempérament d’attaquant a forcé le respect des supporters et de ses pairs. Alberto Contador a mis un terme à sa carrière en fin de saison dernière au soir de l’arrivée de la Vuelta.

Cette liste non exhaustive, où l’on pourrait aisément rajouter Monica Seles, nous montre que le sport peut permettre de dépasser ses limites, qu’elles soient physiques ou mentales, et que l’envie de revenir fait naître des ressources parfois insoupçonnées. Ce sont ces valeurs qui rendent le sport si magnifique!

Total
7
Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.