Pour l’édition 2019, le « Freak Greek » Giannis Antetokoumpo est en tête d’affiche.

A moins d’un mois de la reprise de la NBA, 2K Sports a mis les petits plats dans les grands. Après un cru 2018 qui avait battu tous les records, NBA 2K19 arrive avec ses améliorations ainsi qu’une édition « 20ème anniversaire ». Une cuvée qui semble tenir toutes ses promesses.

Le développeur américain avait encore vu juste en mettant en tête d’affiche LeBron James pour « l’édition 20th Anniversary » avant qu’il ne rejoigne les Lakers (idem pour Kyrie Irving qui avait quitté Cleveland pour Boston lors du précédent opus). Pour l’édition standard, c’est le joueur montant de la ligue qui s’y colle, le Grec des Bucks Giannis Antetokoumpo. Trêve de blabla. L’appréhension était grande. NBA 2K18 avait offert une expérience de jeu jamais atteinte auparavant. Malheureusement, celle-ci était entachée tant l’incitation à l’achat de points Virtual Currency était exacerbée et avait fait rager nombreux d’entre vous. On vous raconte tout.

Le basket au premier plan

Première nouveauté et non des moindres, exit l’Université et le passage par le Playground. Vous êtes recalés à la Draft (c’est dit) et devez faire vos preuves tout d’abord dans le championnat chinois avec le Shangai Bear. Puis vous atterrissez en G-League. Le bout du tunnel arrive enfin…

Mais cette année, le vrai gros plus est que vous allez jouer au basket ! Moins de cinématiques que précédemment, 2K fait pleinement place au jeu. Certains d’entre vous se voyaient las de d’avantage regarder leur TV que de taquiner la manette. Du concret ! Bien sûr, il y a à boire et à manger. Ceux qui aimaient la belle scénarisation made in 2K vont forcément être déçu. On revient donc aux basiques. Les amoureux du jeu pur vont pouvoir se concentrer sur le basket et leurs VC pour faire évoluer leur poulain.

Tout est encore réuni pour vivre virtuellement votre rêve américain, manette en main : Foot Locker, NBA store, salle pro AM, terrain personnel, appartement, Playground. Rien n’est oublié. Le quartier est animé et permet de ne jamais s’ennuyer, d’autant plus que les temps de chargement sont bien moins longs qu’avant.

Faites chauffer la CB, revoilà les points Virtual Currency

Les « VC » sont synonyme de petites pièces où l’on passe du temps… Vous en passerez encore dans cette édition. Les points sont encore bel et bien présents. Patience est donc le maitre mot car vous n’aurez pas une évaluation de 90 tout de suite. Le point noir de ces derniers 2K qui demandent au joueur de la persistance et / ou de l’argent pour pouvoir évoluer votre bébé plus rapidement. Ok, c’est maintenant monnaie courante dans les jeux d’aujourd’hui avec le développement de la communauté sur Internet. C’est le jeu comme dirait l’autre. On restera nuancé tout de même en disant que la progression est un poil plus rapide qu’avant, admettons… Petite consolation, la possibilité d’obtenir de la monnaie virtuelle avec des défis quotidiens ou encore une roue de la chance. C’est déjà mieux que rien.

La parole est à la défense

Déjà visuellement au top, rien a changé. NBA 2K19 reste très beau. Que ce soit en terme de graphisme, d’habillage, de modélisation des joueurs et de leurs techniques (signature moves), on approche la perfection. La bande son est toujours de qualité, soignée cette fois-ci par Travis Scott.

Rentrons dans le vif du sujet. Les attaques ont été revues. On ne se contente plus de foncer tête baissée comme auparavant. Désormais, il faudra crosser sévère et user du joystick pour effacer votre vis à vis. Le jeu fait donc la part belle à la défense, ce qui ravirait un certain coach Pop. Mieux pensée, on observe une meilleure gestion des contacts, plus rugueux. La lutte pour le ballon a été accentuée, notamment au rebond, les écrans sont virils et il ne sera plus chose aisée de les contourner. Malgré quelques bugs qui subsistent, rien d’alarmant. Les actions s’enchainent naturellement avec fluidité. l’IA a elle aussi progressé et se jettera sur vous comme Kendrick Perkins sur un Big Mac. Petite révolution, le mode « Take over » fait son apparition. Il vous sera possible de réaliser plusieurs actions positives pour pouvoir mettre en feu votre joueur et débloquer de nouvelles actions, ce qui nous rappelle de bons souvenirs avec NBA Jam. Il vous faudra donc le mériter.

A travers un gameplay plaisant, NBA 2K19 remplit amplement sa fonction. Les modes de jeu sont une nouvelle fois complets et la scénarisation plus épurée. Efficace pour les joueurs voulant revenir simplement aux fondamentaux. Toujours plus fluide et réaliste, il diffère légèrement du précédent opus, notamment dans la gestion de la balle. Sans révolutionner le genre, 2K Sports nous livre une édition de grande qualité et restera sans aucun doute la référence en matière de basketball.

Mathieu Berujeau

Total
3
Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.