Les spectateurs de la Chesapeake Energy Arena pourront dire « J’y étais ». Car nuit, Russell Westbrook est entré dans l’histoire.

20 points, 20 rebonds, 21 passes. La machine à records a encore frappé. Dans la victoire du Thunder face aux Lakers (119-103), Russel Westbrook est un peu plus entré dans l’histoire. Toujours plus haut, toujours plus fort. Impossible n’est pas RussWest.

« C’est incroyable, c’est fou et c’est une leçon d’humilité. C’est génial d’avoir joué comme ça. Mais je ne l’ai pas fait pour moi, c’est pour mon frère Nipsey Hussle*. C’est pour mon frère, qu’il repose en paix. Je suis heureux d’avoir la chance de pouvoir évoluer à ce niveau, d’avoir ces coéquipiers et de pratiquer le sport que j’aime. chaque match est important, il faut que l’on trouve notre rythme pour les Playoffs. Peu importe notre classement final, on doit simplement jouer notre meilleur basket jusqu’à la fin de saison » déclarait Russell Westbrook, très ému, au micro de NBA TV.

Incredible ! Amazing ! Are you kidding me ? Cela faisait 51 ans que l’on n’avait pas vu une telle performance. Avec une ligne de statistiques en 20 / 20 / 20, un seul joueur avait été capable de réaliser un si gros carton… Quel suspense… Wilt Chamberlain bien sûr ! L’homme au record le plus célèbre de l’histoire du basket avec 100 points dans un match. Le 2 février 1968, le joueur de Philadelphie était entré dans la légende. Il avait, à lui tout seul écoeuré Detroit avec la bagatelle de 22 points, 25 rebonds et 21 passes.

Il est désormais rejoint par Russell Westbrook dans le tableau des records. En signant son 31ème triple doubles de l’année, le 134ème en carrière, il talonne désormais Magic Johnson pour la seconde place (138), derrière Oscar Robertson trustant le record (181). Autant dire que la saison prochaine, ce sera chose faite. Il faut souligner que le meneur d’OKC détient déjà plusieurs records en la matière : 42 triple doubles sur une saison (2016-17) et une triple figure parfaite le 22 mars 2017 contre les 76ers avec 18 points (6/6 au shoot et 6/6 aux lancers, 11 rebonds et 14 passes). Les saisons se suivent et se ressemblent pour RussWest qui tournait en 2016-17 à 31,6 points, 10,7 rebonds, 10,4 passes ; 25,4 points, 10,1 rebonds et 10,3 passes la saison passée ; et 23 points, 11 rebonds et 10,4 assists encore cette année… Les performances paraissent irréelles, tellement faciles qu’on se demande ce que RussWest va bien pouvoir aller nous chercher.

Grâce à cette performance hors du commun, Russell Westbrook peut maintenant diner à la table de Wilt Chamberlain.

Après la victoire des Spurs contre les Hawks et celle des Warriors contre les Nuggets, il fallait absolument que le Thunder batte les Lakers pour espérer ne pas finir 8ème, synonyme de premier tour déjà meurtrier contre Golden State. A égalité avec San Antonio (45-33), OKC tentera d’aller chercher la 7ème place et ainsi affronter Denver. Un moindre mal après la fiasco des deux dernières saisons, battu 4-1 en 2017 par Houston et 4-2 contre Utah en avril dernier. Désormais adepte des records en tout genre, le cyborg pêche encore dans sa faculté à transcender son équipe en Playoffs, si ce n’est pour entretenir la légende. Avec un Paul George plus en forme que jamais, Oklahoma City et Russel Wesstbrook auront une sérieuse carte à jouer.

Jusqu’où va-t-il aller ? Les 30 passes décisives ? Les 100 points ? Un triple double les yeux bandés et les chevilles attachées ? Celui qui banalise l’exceptionnel depuis 3 saisons n’est pas prêt de s’arrêter là, à moins de lui retirer les piles peut-être. En attendant, profitons au jour le jour de ses performances, pour l’histoire.

Revivez l’exploit de Russel Westbrook :

Mathieu Berujeau

*Nipsey Hussle : le joueur était proche du rappeur assassiné le 31 mars 2019

Total
36
Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.