L’haltérophilie est considéré comme un sport qui masculinise les femmes. Laissez-moi vous dire qu’il s’agit bel et bien d’une légende ! Les filles, vous allez me dire que ces femmes ressemblent à des mecs ?

Comment se font ressentir les bénéfices de l’haltérophilie ?

Tout d’abord, c’est un sport qui sollicite beaucoup d’exercices dits « polyarticulaires », c’est-à-dire qui actionnent tous les muscles du corps aussi bien moteurs que stabilisateurs. De ce fait, lorsque vous faites un squat par exemple, vous gainez toute votre ceinture abdominale. Vous vous bâtissez un physique athlétique et harmonieux. De plus, les mouvements contiennent des phases d’extension ce qui a pour effet de dessiner une silhouette élancée. Et non, l’haltérophilie ne tasse pas le dos ! Finalement ce qui va donner une carrure, un big booty, c’est la nature des séries. Elles sont généralement courtes et à charges lourdes ce qui donne la force, et la force, c’est de la viande ! Aussi s’ajoute à cela la nature des mouvements, souvent en amplitude complète. De la sorte vous allez chercher vos muscles les plus profonds, ceux que l’on a tendance à squeezer en arrêtant le squat aux genoux entre autres, par manque de mobilité ou d’expérience. Ou simplement par volonté de solliciter davantage les quadriceps !

En combien de temps constate-t-on les premiers résultats ?

Sportif aguerri dans un autre domaine ou débutant, les premiers changements apparaissent rapidement (environ 3 mois) avec un entrainement régulier entre 3 à 4x /semaine.

Si vous avez abandonné votre summer body cette année, vous avez d’ores et déjà la solution pour vous préparer à la prochaine période estivale.

Manon Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.